coupdetheatremarseille.blog4ever.com

coupdetheatremarseille

Terre inconnue

0 appréciations
Hors-ligne
L'intitulé dit bien "imagination... écriture en ligne... partager des textes... ensemble...".
Eh bien, voici un jeu bien sympathique. ça donne envie de se lancer. Allons-y !


Cette campagne, Maria la connaissait bien. Après ses longues journées de travail en ville, elle posait sa voiture dans la cour de la maison et, immédiatement, s'en allait en arpenter tous les recoins. Derrière sa demeure, partait le chemin vers les champs. Et à quelques centaines de mètres, les premiers arbres apparaissaient comme les sentinelles du bois de la Madeleine où, chaque dimanche, les habitants du village faisaient leurs longues promenades à l'ombre des chênes et des hêtres. Elle suivait la crête pendant environ un kilomètre puis redescendait vers le creux du vallon pour s'arrêter un long moment au bord de la rivière avant de rentrer chez elle.
Pourtant ce soir-là, quelle ne fut pas sa surprise ! Après avoir quitté la crête, en empruntant le petit chemin qui s'en allait en courbes larges vers les rives du cours d'eau, elle fit face à un paysage comme elle n'en avait jamais vu. D'abord elle crut s'être trompée de chemin. Cela lui paraissait impossible, tant elle l'avait parcouru, autant en allers qu'en retours. Puis en se retournant, il y avait toujours le bois et le chemin qui serpentait vers la crête.
Oui, devant elle, quelque chose d'extraordinaire, hors du commun, hors de ce que l'humain pouvait imaginer. Elle se frotta les yeux pour être sûre de n'avoir pas rêvée. Mais non, elle ne se trompait pas : là, juste devant elle, ...

Dernière modification le 17-07-2008 à 21:46:56
Heureux les fêlés parce qu'ils laissent entrer la lumière...

0 appréciations
Hors-ligne
une sorte d'énorme boîte de conserve jaune, rayée verte et bleue. On aurait dit un jouet si sa taille interdisait toute possibilité de rentrer cet objet dans une maison. Au-dessus, pointait une antenne parabolique de forme ovale qui tournait sans cesse sur elle-même à un rythme très rapide. De cette boîte, parvenait un bruit sourd comme les bips d'une radio de remorqueur.

Qui avait-il pu bien ramener cet engin ici ? La fabrication d'un groupe de scouts délurés ? Un nouveau voisin qui se serait installé là en douce pour échapper aux normes de l'urbanisme local ? Un nouveau type de distributeur de nourriture pour randonneurs affamés ? Une idée loufoque d'un artiste qui avait fumé la moquette ?

Plein de questions tournaient dans la tête de Maria jusqu'au moment où, traversant la paroi colorée de la machine tel Casper le fantôme, un drôle de type s'approcha d'elle. Il avait l'apparence d'un humain, aux différences près que les couleurs normalement humaines avaient muté pour donner l'apparence d'un bonhomme sorti tout droit d'une oeuvre d'Andy Wahrol. Cheveux rouges rosis sur les pointes, visage saumon tacheté de rouge et de mauve comme sur l'ensemble de la peau, des ongles multicolores, des yeux à l'iris jaune citron, et un ensemble vestimentaire d'un goût douteux pour qui passe un minimum de temps devant sa glace le matin pour apparaître humainement présentable aux yeux du monde.

Le drôle de type s'approcha donc et lui balança :
- tg24fuiop fhurex74cnipvvv gff39fdklm mùa55euuen ? avec un léger sourire de travers.
Maria recula d'un pas, impressionnée par la tournure des évènements. Le type en fit un à son tour pour se rapprocher d'elle ; puis il recommença son charabia :
- tg24fuiop fhurex74cnipvvv gfff39dklm mùa55euuen ? et toujours avec ce sourire qui fait tout de suite penser qu'un truc a déconné dans l'espace intertemporel ou qu'on nous prend carrément pour un con.

Maria regarda autour d'elle pour être sûre de ne pas être en train de rêver, hésita un instant, puis...

Dernière modification le 16-11-2008 à 01:39:02
Heureux les fêlés parce qu'ils laissent entrer la lumière...

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser